Le réseau sismique du SSI

Le réseau sismique SSI agit en tant que technologie de base pour la surveillance d'explosion nucléaire. Son objectif principal est de détecter, localiser et identifier les explosions nucléaires souterraines en mesurant les ondes vibratoires produites par une explosion souterraine. Ce processus de détection et de localisation des explosions partage beaucoup avec méthode dont les tremblements de terre mondiaux sont situés et mesurés, et les méthodes de discrimination de manière fiable entre ces deux types de sources continue à être un domaine de recherche actif.

Le réseau SSI sismique primaire se compose de 50 postes sismiques et des réseaux qui fournissent des données continues au CID. Ce réseau primaire est complété par 120 stations auxiliaires et des réseaux, à partir de laquelle des données sont rendues disponibles sur demande. Les Données des postes auxiliaires sont principalement utilisés pour améliorer la localisation des événements sismiques détectés par le réseau primaire. Les données provenant de ces postes auxiliaires peuvent être récupérées du CID comme nécessaire pour la détermination précise d'épicentre et de magnitude.

La contribution du Canada au réseau sismique primaire comprend l'opération et fournire les données du réseau pres de Yellowknife, TN-O et deux postes 3-composants à large bande, ULM et SCHQ situé au Manitoba et au Québec respectivement. Le Canada fournit également des données sismiques auxiliaires de six autres à 3 composants à large bande stations situées autour du pays; BBB, DLBC, FRB, INK, RES et SADO. Les données de toutes ces stations sont rendues publiques à l'aide du programme AutoDRM.

La distribution globale du réseau SSI sismique primaire La distribution globale du réseau SSI sismique auxiliaire
Instruments sismiques dans un abri de protection situé dans les bois

Instruments sismiques sont situés sur le roc, dans les voûtes sécurisés qui les protègent à la fois des éléments et la falsification des données.