Le réseau d'infrason du SSI

Conformité avec le TICE dans l'atmosphère est surveillée par un réseau mondial de 60 postes infrasons. Un poste infrason se compose d'un réseau de distribution de quatre ou plus microbarometers sur une superficie de 1 à 9 km2. Chaque microbaromètre du réseau enregistre en permanence les variations de pression infimes de l'air ambiant à des fréquences beaucoup plus faibles que ce qui est perceptible par l'oreille humaine. Cette région du spectre acoustique (~ 20 à 0,01 Hz) est désigné comme l'infrason, et est analogue à la lumière infrarouge, qui a des longueurs d'onde que l'œil humain peut voir. Dans l'atmosphère de la Terre ces longueurs d'onde du son sont mal absorbés et ne peut donc se propager sur de très longues distances et même mondiale, faisant l'idéal pour la surveillance des infrasons pour des essais nucléaires atmosphériques.

Le réseau SSI sismique primaire se compose de 50 postes sismiques et les réseaux qui fournissent des données continues à l'CID. Ce réseau primaire est complété par 120 stations auxiliaires et des réseaux, à partir de laquelle des données sont rendues disponibles sur demande. Les données des postes auxiliaires sont principalement utilisés pour améliorer la localisation des événements sismiques détectés par le réseau primaire. Les données provenant de ces postes auxiliaires peuvent être récupérées par le CID comme nécessaire pour la détermination précise épicentre et magnitude.

Comme les ondes sismiques, de nombreuses sources d'infrasons (à la fois naturel et artificiel) existent et les méthodes de discrimination des explosions provenant de ces autres sources est un domaine de recherche actif. Les sources naturelles d'infrasons comprend les volcans, les vagues de l'océan, les tempêtes, la foudre, les tornades, les aurores et les météores. Infrasons artificielle peut être généré par des choses telles que les avions supersoniques, des roquettes et des explosions de cours.

La contribution du Canada au réseau SSI infrasons est le réseau des infrasons situé à proximité de Lac du Bonnet, au Manitoba, désigné I10CA. Ce poste a la particularité d'être le premier poste infrasons à avoir ses données pour arriver directement au Centre international de données sur l'infrastructure de Global Communications et être certifié par l'OTICE.

La répartition géographique du réseau SSI infrasons Installation infrasond dans les bois avec un schéma de quatre rayons attachés à la voûte centrale. 
	L'empreinte globale est de 15 mètres.

Un des quatres élément du réseau infrasond I10CA prés de Lac du Bonnet, MB. Bien que l'instrument microbaromètre est contenue dans une voûte en béton, les fluctuations infimes de la pression atmosphérique sont surveillés à l'aide d'un ensemble de quatre rosettes acoustiques. Les rosettes échantillonne les fluctuations de pression à la fin de chaque "pétale", ceux-ci sont additionnées pour réduire le bruit causé par la turbulence de l'air à petite échelle mesurée par l'instrument.

En outre, le CND canadienne accueille et met à disposition des données d'événement de forme d'onde des postes infrasond qui existaient avant l'SSI dans les archives mondial infrasons (AMI).